Clac-info.fr, mode d'emploi

Le site est constitué pour partie d'un argumentaire sur SMSR (projet de canal Saône-Moselle / Saône-Rhin) qui explique notre position sur le projet de canal Saône-Moselle / Saône-Rhin et sur son prédécesseur, le projet de grand canal Rhin-Rhône. On trouve aussi le début d'un argumentaire sur SNE (projet de canal Seine-Nord Europe). Afin d'étayer nos analyses, nous avons fait correspondre à chaque partie de l'argumentaire SMSR une page de notes et de références. La plupart de celles-ci renvoient à des éléments contenus dans notre documentation qui peut être parcourue indépendamment.

Réutiliser les contenus de ce site

• Pour tout usage non lucratif, comme la presse associative, vous êtes autorisé(e)s à reproduire et à diffuser les contenus de ce site, à condition de nous en avertir au préalable, puis de citer la source et d'accompagner nos photos, cartes et documents graphiques de la mention © CLAC / Pierre Parreaux.

Le CLAC : qui sommes-nous ?

Poisson véhément contre projet démentLe Comité de liaison pour les alternatives aux canaux interbassins est une association loi 1901 pour la réalisation d’études, la collecte,‭ ‬la mise en forme et la diffusion d’informations concernant

Canal Saône-Moselle / Saône-Rhin : le débat reste nécessaire.

www.debatpublic.frEn juin 2013, la commission Mobilité 21, chargée de hiérarchiser les trop nombreux projets d’infrastructures de transport, a proposé au gouvernement de repousser au-delà de 2050 la décision de construire un canal Saône-Moselle / Saône-Rhin (SMSR).

Ce projet avait été relancé par la loi du 3 août 2009 de mise en œuvre de la loi Grenelle 1 qui inscrivait la tenue d’un débat public portant « sur la réalisation d’une liaison fluviale à grand gabarit entre les bassins de la Saône et de la Moselle » et « sur l’intérêt d’une connexion fluviale entre la Saône et le Rhin ».

Le canal Seine-Nord Europe est sans cesse retardé

Inscrit dès 1984 au Schéma directeur des voies navigables, déclaré d’utilité publique en 2008 puis 2013, le canal Seine-Nord a sans cesse été retardé, principalement pour des raisons de financement. Promu par des acteurs locaux mais freiné par l’administration centrale, SNE semble épouser le même destin que les projets abandonnés ou ajournés Rhin-Rhône et SMSR.
Les analyses présentées ici sont basées sur des faits et non pas des opinions personnelles. Elle s’appuient sur des rapports ministériels ou des travaux universitaires pour réfuter les affirmations des promoteurs, qui sont trop souvent des faux-semblants.

Subscribe to CLAC Info RSS